Le counseling de carrière et la psychothérapie : le point de bascule
jeudi 9 juin 2016 — 08:30 à 10:00
CHÉRIBOURG — Magog
IMG_5208
Numéro : 1596 Nature : 1-Conférence / Exposé Durée : 1 h 30 / 90 min.

Titre : Le counseling de carrière et la psychothérapie : le point de bascule

Responsable : Martine Lacharité Rôle : Coordonnateur de la proposition, Formateur
Fonction : Directrice générale
Organisme : Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec
Martine Lacharité, c.o., est directrice générale et secrétaire de l’OCCOQ depuis 2010. Elle a été inspectrice et formatrice et a assumé aussi diverses fonctions d’encadrement en plus de mettre en place une importante restructuration de l’organisation et des mécanismes permettant la mise en vigueur d’une loi professionnelle ayant des impacts sur la profession de conseiller d’orientation.
Cofondatrice et associée d’un cabinet conseil en orientation et en développement du potentiel humain pendant huit ans, elle est intervenue auprès d’individus, de groupes et d’organisations comme conseillère d’orientation organisationnelle et comme gestionnaire de projet.

Compétence(s) visée(s) par votre présentation :

  • Concevoir l’intervention en orientation
  • Intervenir directement

Secteur(s) de pratique visé(s) par votre présentation :

  • Tous les secteurs

Résumé court:

Comment s’assurer de ne pas être en pratique illégale de la psychothérapie tout en habitant pleinement notre champ d’exercice professionnel et en considérant les activités réservées ? Cet atelier présente les résultats d’importants travaux, inter ordre professionnel, qui ont permis de faire les distinctions entre la psychothérapie et les autres professions en santé mentale et en relations humaines. À l’aide de vignette d’intervention clinique en orientation, nous situerons l’exercice de notre profession et celui de la psychothérapie.

Résumé détaillé :

Le Code des professions précise le champ d’exercice des conseillères et des conseillers d’orientation et leur réserve des activités : ce qui définit le cadre légal de leur pratique. De plus, ce Code réserve la pratique de la psychothérapie de même que le titre de psychothérapeute. On reconnaît que ces deux champs d’exercice partagent un certain nombre de points communs. Alors, comment s’assurer de ne pas être en pratique illégale de la psychothérapie tout en habitant pleinement notre champ d’exercice professionnel et en considérant les activités réservées ? Cette présentation va permettre de réfléchir sur l’ampleur des interventions possibles en counseling de carrière dans un cadre légal d’une part et d’autre part, d’identifier le point de bascule pour s’assurer de ne pas être en pratique illégale de la psychothérapie. Ce qui soulève certaines questions : à quel moment nos interventions ne sont plus considérées en cohérence avec notre champ d’exercice professionnel ? Quels sont nos critères pour évaluer la pertinence de référer en psychothérapie ?

Contribution(s)
 
Nom : Monsieur Réginald Savard, Ph. D. c.o.Rôle : Formateur
Fonction : Professeur titulaire
Organisme : Université de Sherbrooke
Biographie :

Réginald Savard est professeur titulaire au Département d’orientation professionnelle de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke et directeur du Collectif de recherche en counseling et développement de carrière (CRCDC). Il enseigne le counseling de carrière individuel et les processus inhérents à la supervision clinique. Il est également conseiller d’orientation et psychothérapeute. Depuis plusieurs années, il s’intéresse l’évaluation et l’intervention en counseling de carrière avec des enjeux d’orientation, de réorientation, d’insertion, de réinsertion, d’adaptation et de réadaptation professionnelles ainsi qu’à l’évaluation. Ses recherches portent particulièrement sur l’efficacité de l’intervention, la formation et la supervision clinique en counseling de carrière. Il est co-auteur du livre Tests à l’appui pour allier psychométrie et counseling de carrière pour que l’évaluation soit thérapeutique.


Liste des documents