De l’engagement individuel à l’agir collectif
1re partie:
2e partie:

jeudi 9 juin 2016 — 13:30 à 15:00
jeudi 9 juin 2016 — 15:30 à 17:00

MANOIR DES SABLES — Cantons A
MANOIR DES SABLES — Cantons A
10367_photo__Simon-Viviers_1
Numéro : 1491 Nature : 2-Atelier interactif ou expérientiel Durée : 3 h / 180 minutes (incluant une pause de 30 min.)

Titre : De l’engagement individuel à l’agir collectif

Responsable : Simon Viviers Rôle : Coordonnateur de la proposition, Présentateur, Animateur
Fonction : Professeur
Organisme : Université Laval
Titulaire d’un doctorat en sciences de l’orientation, Simon Viviers est actuellement professeur au Département des fondements et pratiques en éducation à l’Université Laval et membre régulier du Centre de recherche et d’intervention sur l’éducation et la vie au travail (CRIEVAT). Ses recherches et enseignements portent sur les enjeux psychiques et sociaux du travail dans le monde contemporain et les pratiques de recherche et d’accompagnement des groupes et des collectifs en milieu de travail. Simon Viviers s’intéresse aux dimensions organisationnelles, professionnelles et politiques dans la compréhension de la santé mentale. Dans les dernières années, il a mené des recherches et publié des ouvrages sur la santé mentale au travail du personnel scolaire. Dans les suites de sa recherche doctorale, ses travaux actuels portent sur les pratiques professionnelles et l’organisation du travail des conseillères et conseillers d’orientation en milieu scolaire, sous l’angle de la souffrance identitaire de métier et des stratégies pour y faire face.

Compétence(s) visée(s) par votre présentation :

  • Exercer un rôle conseil auprès d’autres acteurs

Secteur(s) de pratique visé(s) par votre présentation :

  • Tous les secteurs

Résumé court:

Dans les dernières années, les coupes et rationalisations récentes sont venues affecter les ressources et services d’orientation. Ces décisions peuvent aboutir à des contresens qui affectent tant les possibilités des personnes à s’orienter que l’activité professionnelle des c.o. Cet atelier vise à soutenir et dynamiser les échanges sur les contraintes auxquelles est soumise la pratique de l’orientation et à utiliser le potentiel de notre communauté professionnelle pour aspirer à s’en dégager, les surmonter, les transformer, individuellement et collectivement. Bref, c’est une invitation à affirmer solidairement notre expertise.

Résumé détaillé :

Dans les dernières années, les coupes et rationalisations de services, notamment dans les secteurs de l’éducation, des services d’aide à l’emploi et de la santé et des services sociaux, sont venues affecter les ressources et services d’orientation. Ces décisions, influant sur les politiques publiques, complexifient, et peuvent dans certains cas empêcher, la pleine réalisation de la mission sociale des c.o. Cela peut aboutir à des contresens qui affectent tant les possibilités et capacités des personnes à s’orienter pleinement, que le sens et les valeurs qui sous-tendent l’activité professionnelle des c.o. Parfois isolés dans leur contexte professionnel, les c.o. peuvent ressentir de l’impuissance devant les contraintes nouvelles auxquelles ils doivent faire face. Cette impuissance risque de dévitaliser l’activité des c.o. et amener de la souffrance ou des tensions dans l’exercice de leur profession. Il paraît alors important de se questionner sur les conditions susceptibles de favoriser la reprise du pouvoir d’agir dans notre activité professionnelle. En ce sens, comme le souligne le thème du colloque, la création d’espaces de solidarité peut permettre de se dégager de l’impuissance individuelle parfois ressentie et de se mobiliser dans un agir collectif favorisant un développement personnel, professionnel, et plus largement, de la profession.

Cet atelier vise à soutenir et dynamiser les échanges sur les contraintes auxquelles est soumise la pratique de l’orientation et à utiliser le potentiel de notre communauté professionnelle pour aspirer à s’en dégager, les surmonter, les transformer, individuellement et collectivement. Nous misons sur la force du nombre et les ressources d’affirmation pour qu’un espace de discussion collective et solidaire puisse être créé. Les échanges ouvriront notamment la voie à l’entraide dans la mobilisation de notre compétence à assumer et à exercer effectivement un rôle conseil en cohérence avec notre mission sociale. En lien avec la proposition d’agora que nous avons présentée dans le magazine de l’OCCOQ, janvier 2012 (Dionne, Viviers et Supeno), ces échanges pourront constituer une amorce de réflexion collective visant à faire entendre notre voix et à agir notamment en influençant l’élaboration des politiques publiques qui concernent le champ de nos interventions. Cette prise éventuelle de parole collective, à l’instar de ce que nous avons réalisé collectivement par exemple dans le cadre de la consultation publique en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, permettra de faire valoir, à partir de notre expertise, les besoins de la population québécoise concernant l’orientation, l’éducation et le travail. Cet atelier se veut donc une invitation à s’offrir un moment de prise de distance de vos activités courantes pour mettre en commun nos voix et affirmer solidairement notre expertise. Après une courte mise en contexte de la problématique abordée dans cet atelier, les participant.e.s seront amené.e.s à identifier individuellement, puis en sous-groupes, des préoccupations communes vécues dans leur pratique professionnelle. Nous tâcherons ensuite d’analyser les problèmes de manière à retracer l’origine des contraintes et à envisager les différentes voies d’action collective possibles pour reprendre un certain pouvoir sur l’exercice de notre profession et sur la réalisation de sa mission sociale.

Contribution(s)
 
Nom : Madame Patricia Dionne, Ph.D. c.o.
Fonction : Professeure
Organisme : Université de Sherbrooke
Biographie :

Patricia Dionne, c.o. est professeure adjointe au Département d’orientation professionnelle de l’Université de Sherbrooke . Depuis plus de 10 ans, elle s’intéresse à l’intervention en groupe auprès des adultes en transition ou en situation de précarité, d’abord dans sa pratique de conseillère d’orientation puis dans son enseignement et ses recherches. Elle a été reconnue pour ses publications sur le bilan de compétences. Elle s’intéresse également au rôle des projets collectifs dans les pratiques de soutien aux transitions comme modalité d’intervention émancipatrice facilitant le développement du pouvoir d’agir des adultes.

 
Nom : Monsieur Eddy Superno, Ph.D. c.o.Rôle : Présentateur, Animateur
Fonction : Professeur
Organisme : Université de Sherbrooke
Biographie :

Eddy Supeno, c.o., est professeur adjoint au Département d’orientation professionnelle à l’Université de Sherbrooke. Il s’intéresse au rôle joué par l’information sur la formation et le travail et les interventions en orientation, notamment dans les changements de parcours (bifurcations) et l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de précarité, en particulier des jeunes adultes non diplômés. Conseiller d’orientation depuis plus de dix ans, il possède une expertise d’intervention auprès de populations diversifiées (jeunes adultes, personnes immigrantes, adultes en réorientation, reclassement de personnel, consolidation d’équipe).


Liste des documents