Surmonter l’exclusion socioprofessionnelle : les exigences d’un défi aux multiples visages
jeudi 9 juin 2016 — 08:30 à 10:00
MANOIR DES SABLES — Cordial
_MLP5475
Numéro : 1464 Nature : 1-Conférence / Exposé Durée : 1 h 30 / 90 min.

Titre : Surmonter l’exclusion socioprofessionnelle : les exigences d’un défi aux multiples visages

Responsable : Alain Dubois Rôle : Coordonnateur de la proposition
Fonction : Professeur
Organisme : CRIEVAT, GRIPA, Université Laval
Alain Dubois, c.o., est professeur à l’Université Laval et chercheur au CRIEVAT. Il s’intéresse aux dimensions paradoxales de l’existence qui se manifestent chez des personnes ayant des limitations fonctionnelles et dans les problématiques en orientation. Son parcours a été nourri par une pratique réflexive portant sur les populations à risque d’exclusion socioprofessionnelle. En tant chercheur au Groupe de recherche et d’intervention sur la présence attentive (GRIPA), il s’intéresse à la présence attentive dans le contexte du counseling. De plus, il s’intéresse aux applications des neurosciences en counseling et orientation.

Compétence(s) visée(s) par votre présentation :

  • Concevoir l’intervention en orientation
  • Intervenir directement

Secteur(s) de pratique visé(s) par votre présentation :

  • Éducation
  • Employabilité
  • Réadaptation

Résumé court:

Partant de la situation de trois populations confrontées à un risque d’exclusion socioprofessionnelle (jeunes ayant un déficit d’attention avec ou sans hyperactivité, jeunes éloignés du marché du travail en raison de problèmes psychosociaux et personnes vivant avec un trouble mental), l’atelier suggérera des balises pour mieux appréhender la complexité de ce phénomène. Celles-ci tiendront compte tant des dimensions propres des problématiques de chaque population que des points de convergence qui ressortent de la réflexion proposée pour mieux saisir les difficultés enchevêtrées dans le contexte de vie des personnes.

Résumé détaillé :

Intervenir auprès de personnes qui vivent une problématique d’exclusion socioprofessionnelle potentielle ou actuelle représente un défi en raison de l’enchevêtrement des difficultés auxquelles elles sont confrontées. L’atelier mettra en commun les réflexions de trois étudiantes (deux doctorantes et une au mémoire) dont le parcours de recherche vise à mieux comprendre les difficultés rencontrées par trois populations :
– Les jeunes ayant un déficit d’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) en prenant en considération les impacts des difficultés rencontrées au quotidien sur la construction de leur identité et leur estime de soi. Cela a des effets potentiels sur le plan de l’orientation et de l’adaptation aux environnements professionnels.
– Les jeunes adultes éloignés du marché du travail en raison de problèmes psychosociaux (acquis scolaires insuffisants, trouble de consommation, trouble de santé mentale) en portant une attention particulière au sens qu’ils donnent à leurs expériences et à la difficulté de se forger un projet d’insertion socioprofessionnel significatif et mobilisant.
– Les personnes vivant avec un trouble mental en abordant leur situation non seulement comme un problème pathologique, mais aussi en examinant la question sous l’angle de l’expérience du rétablissement.
Tout en reconnaissant les dimensions propres des problématiques de chaque population, l’atelier avancera une analyse pour identifier des points de convergence. Cette démarche de mise en dialogue des points de vue sur les trois populations a pour finalité de soutenir une démarche réflexive en lien avec l’expertise des conseillers et des conseillères d’orientation. La présentation se conclura sur la question de la confrontation à l’adversité, tant pour l’intervenant que pour les clients, à partir de la contribution du professeur qui dirige les travaux des étudiantes.

Contribution(s)
 
Nom : Madame Julie Després, c.o.
Fonction : Conseillère d’orientation
Organisme : Pratique privée et employabilité
Biographie :

Doctorante en sciences de l’orientation, Julie Després est conseillère d’orientation en pratique privée. Elle travaille aussi dans un carrefour jeunesse-emploi en tant que conseillère en gestion de carrière et conseillère d’orientation attitrée au programme d’insertion socioprofessionnelle Jeunes en action. Le sujet de sa thèse de doctorat porte sur les jeunes adultes âgées de 18 à 24 ans exclus du marché du travail qui participent au projet de réinsertion « Jeunes en action » ainsi que sur le sens qu’ils donnent à leurs expériences de vies.

Résumé de la contribution :

Présentation de la problématique des jeunes adultes éloignés du marché du travail.

 
Nom : Madame Anne-Marie Côté-Provençal, M.A.
Fonction : Doctorante
Organisme : Université Laval
Biographie :

Doctorante en Sciences de l’orientation à l’Université Laval, Anne-Marie Côté-Provençal s’intéresse au TDA/H, aux troubles d’apprentissage et à leurs effets au niveau de l’orientation scolaire et professionnelle. Elle poursuit au doctorat après avoir réalisé un essai dans le cadre de la maîtrise en Sciences de l’orientation, lequel portait sur les effets du TDA/H sur le processus d’orientation des adolescents

Résumé de la contribution :

Présentation de la problématique des jeunes ayant un déficit d’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H)

 
Nom : Madame Laurie Allaire, B.A.
Fonction : Étudiante à la maîtrise
Organisme : Université Laval
Biographie :

Laurie Allaire est étudiante à la maîtrise en sciences de l’orientation. Son mémoire aborde la question du rétablissement en santé mentale.

Résumé de la contribution :

Présentation de la problématique des personnes ayant un trouble mental.


Liste des documents